Pour la première fois cette année, deux cubesats sont en développement. Malgré leurs différences, nous créons le plus de synergies possible entre les deux projets pour optimiser leurs succès.

IonSat

IonSat est un projet de nanosatellite étudiant (CubeSat) que nous menons au sein de l’École polytechnique. Il a été initié suite au lancement réussi de X-Cubesat, premier satellite étudiant opérationnel mis en orbite en avril 2017 par nos prédécesseurs à l’X. Les objectifs autour de ce projet sont nombreux et ambitieux.. La mission est de mettre en orbite un propulseur ionique, pour en faire la démonstration technologique et étudier les effets des dépôts d’iode sur le fonctionnement du satellite. C’est un cubesat de taille 6U, développé en collaboration avec ThrustMe, VKI et CNES (Janus 2).

Revue de phase A d'IonSat, 2019

Revue de phase A d'IonSat, 2019

Plus d’information sur Ionsat sont disponibles sur cette page.

Crocus

La mission ESD-CubeSat a pour objectif d’étudier les phénomènes ESD (ElectroStatic Discharges) pour mieux s’en protéger. Nous voudrions utiliser la plateforme de X-CubeSat ( 2U) pour ajouter les charges utiles de l’ONERA pour étudier le phénomènes des décharges électrostatiques, on travaille en collaboration avec l’ONERA et le CNES ( Janus 2).

Tests en cours sur le modèle de secours d'X-Cubesat

X-Rocket

Le projet X-Rocket a pour objectif principal le lancement d’une fusée expérimental suite du projet X-Rocket lancé par les X17 au programme C’Space en juillet 2019. Ce projet a son objectifs pour travailler à l’embarcation d’un dispositif miniaturisé sur notre vecteur et comparer les surfaces équivalentes radars.

Realisation de la fusée

Back on Earth

L’objectif du projet est l’étude et la démonstration d’un lanceur réutilisable. Le contrôle de la fusée est réalisé par orientation du flux du réacteur, en anglais thrust vectoring.

Destiny

Le projet DESTINY (Detection of Earthquales through a STratospheric Infrasonic studY), s’attache à étudier les ondes infrasonores stratosphériques depuis un unique ballon, afin de caractériser le bruit infrasonore, d’en identifier les différentes sources, et enfin de les localiser. Il est le fruit d’une collaboration entre l’École polytechnique dans le cadre des PSC, et une équipe de l’ISAE-Supaero dirigée par David Mimoun et Raphael Garcia. De plus, ce projet prend part à la mission BEXUS 28 du programme BEXUS/REXUX (http://rexusbexus.net/bexus/), proposé par l’ESA, qui permet à des étudiants de réaliser des expériences sur des ballons atmosphériques. Le lancement a été prévue en octobre 2019, par la suite il y a la compagne de l’analyse et traitement des données reçu par cette expérience.

Dryad Mariner

Problématique des débris spatiaux :

  • 500 000 débris de plus de 1cm estimés en orbite basse

  • Danger exponentiel pour les missions satellites futures

  • La solution de Share My Space : constellation de satellites chasseurs - recycleurs de débris

Dryade Mariner c’est le chasseur de débris spatiaux :

  • Prototype sous-marin dont l’objectif est de valider la phase finale de préhension du débris

  • Système autonome de motorisation, détection, analyse et préhension commandé par Arduino et Raspberry Pi

Modèle du Dryad Mariner

Contrôle d’attitude pour nanosatellite

Ce projet répond à la demande d’OpenCosmos, une start-up anglaise dont l’objectif est de simplifier l’accès à l’espace. Parmi les nombreux défis qui contraignes le dvelopement des satellite, le contrôle d’attitude est critique. L’objectif cette année est de développer un prototype de contrôle d’attitude par roue à réaction.

Logo d'open Cosmos

Promotions précédentes